Quantcast
Chapitres  Glossaire  Bibliographie

Saturne dans les Signes

Structure intérieure, Limites, Discrimination, Jugement

En Bélier

L'énergie ne se dissipe plus, elle se resserre et se canalise dans des objectifs bien définis et bien déterminés. Mais du même coup l’enthousiasme et la puérilité disparaissent pour se laisser place à la froideur, au calcul. D’une manière générale, cette position est défavorable pour le caractère et le tempérament du Natif, et étant donné le caractère martial du signe, la planète renforce les défauts du Bélier et annule les qualités. Le Natif est intransigeant, plus spécialement avec les autres qu'avec lui-même, orgueilleux, malveillant, catégorique. Lorsque les bénéfiques sont absentes, le Natif libère ses instincts dans une violence sadique et perverse, éprouve le besoin de nuire gratuitement. Mais ces tendances obscures se révèlent toujours sous l’effet d’une impulsion viscérale, elles ne sont pratiquement jamais le fruit d’une préméditation.

En Taureau

Avec des aspects harmoniques, les tendances naturelles du Natif à être persévérant et réfléchi sont accrues. Il peut tirer profit par de grandes exploitations de la terre ou par de grands brassages financiers. Comme pour le signe précédent, Saturne refroidit le caractère et la bienveillance. Il se montre encore plus entêté, obtus, et sinon avare, au moins très intéressé. Par contre, les gains provenant de l'immobilier sont facilités. Possessif, le Natif peut laisser éclater quelques colères ou être tyrannique avec son entourage. L’affectif n’est pas son fort, Saturne, ici, frustre le Natif dans sa capacité émotionnelle, pervertit les tendances naturelles à la générosité du signe. Avec cette position, le Natif préfère détruire l’Amour plutôt que construire, il est soumis aux déviances sexuelles, se laisse aller au vice, et jouit de la souffrance de l’autre.

En Gémeaux

Ici, la fonction saturnienne agit plus sur les facultés mentales que sur le caractère proprement dit. Le Natif apprend la sobriété intellectuelle, la pondération dans ses propos et la constance de caractère. Il enrichit ses capacités d'analyse et de recherches, il affine son sens de la précision (intellectuelle ou manuelle) et développe ses facultés d'abstraction. Toutes les fonctions du mental sont favorisées avec cette position, et le Natif peut développer ses talents techniques qu’ils relèvent de l’oral ou du physique. Inventif, il est aussi fin stratège. Mais la planète empêche et freine le Natif dans le bon déroulement de ses affaires matérielles et de ses projets. Contrariétés avec les enfants soit ils le déçoivent, soit ils ne sont pas attirés par les mêmes centres d’intérêts. Grande incompréhension avec la jeunesse en général pour cause d’excès de principes. Avec les dissonances, Saturne rend jaloux, soupçonneux, insatisfait, mesquin, critiqueur, etc.

En Cancer

Totalement à l'encontre des valeurs douces du signe, Saturne ne fait qu'ajouter à l'angoisse du Natif dont la personnalité est tirée à hue et à dia, entre la dilatation cancérienne et la rigidité saturnienne. L'humeur est mélancolique, chagrine, souvent rancunière, parfois frustrée. Le Natif attend des choses très précises en matière d’affection de la part de sa famille, il exige un cadre équilibré, des repères, mais hélas son environnement (par différentes circonstances) le laisse dans le flou (selon lui). Ceci a comme conséquence directe un manque de générosité de sa part envers autrui, car il développe une tendance au nombrilisme. Il peut bénéficier ponctuellement de quelques biens immobiliers, peut s'attacher encore plus à sa famille ou tout du moins à l’idée qu'il s'en fait, la renier (ou la perdre). Professionnellement Saturne/Cancer fait les antiquaires, les historiens, les archéologues, les généalogistes, les libraires... Les dissonances renforcent les tendances à l’isolement, au manque de générosité, au manque de bienveillance du Natif. Elles accentuent les regrets et l’attachement au passé, ce qui coupe le Natif de son présent, des joies quotidiennes qu’il a à portée de mains s’il daignait seulement à abandonner son sentiment d’insatisfaction.

En Lion

Les valeurs solaires et saturniennes peuvent s'harmoniser ou se confronter. Dans le premier cas, l’harmonie, les aptitudes organisatrices sont accentuées. L'intelligence est vaste, et le Natif se fait remarquer par l'amplitude de ses actions et sa fermeté de caractère. Doublement autoritaire (Soleil et Saturne), le Natif atteint de hautes fonctions en corrélation avec ses compétences. Il est exigeant tant avec lui-même qu’avec autrui, mais il est juste, très travailleur. Avec les dissonances, les ambitions deviennent très excessives et ne correspondent pas à la valeur réelle du Natif qui se croit au-dessus des autres. Saturne détruit le côté royal du Lion pour souligner les travers de la personnalité: tyrannie, arrivisme, envie, vice… C’est le genre de personnage qui tire sa jouissance et sa substance de vie dans la faiblesse d’autrui. Il est à fuir car il est parfois violent et sait très bien exercer le pouvoir du verbe pour tuer sans toucher.

En Vierge

Certes, le Natif peut tirer parti de cette position en affinant ses aptitudes à l'analyse, la synthèse, la sélection et autres capacités du mental. Mais, et l’on a de quoi s’étonner, Saturne en Vierge développe curieusement l'intuition, tout au moins une forme d’intuition qui découle sans doute de sa capacité à anticiper tous les possibles pour ne retenir que le bon choix. Cependant, Saturne, là encore annule les sentiments, occulte les émotions, toutes les émotions. Chaque petit frémissement de sentiments est passé au crible de la raison, quand il n’est pas purement et simplement éliminé. C’est sous un aspect rigide, austère, froid, que le Natif se présente, alors qu’intérieurement il bouillonne. S’il n’arrive pas à réaliser que le monde émotionnel est aussi un atout, il y a un gros risque pour lui de basculer dans une incohérence suite à un petit choc émotionnel, ou une petite déception qu’il ne parviendra pas à maîtriser comme à son accoutumée. Avec les dissonances, Saturne rend le Natif mesquin, critique dans le mauvais sens du terme, méchant (souvent gratuitement), calculateur, intéressé dans ses relations, négatif, envieux et jaloux. Autrement dit, il y a concentration de tous les défauts des sentiments pervertis par le non-dit, le refoulement, la frustration.

En Balance

Les capacités intellectuelles ont plus d'envergure, ce qui ouvre la voie aux avocats, aux philosophes, aux amoureux de la polémique, et les médecins. Il est vrai que Saturne met un sérieux bémol à la tendance voluptueuse du signe, ce qui libère l’esprit du Natif des remous émotionnels, qui est bien obligé de tirer des satisfactions ailleurs, et plus spécialement dans les ressources de l’intellect. Si la planète structure et donne plus d’assises au Natif dans les fonctionnalités du cerveau, et, du même coup, favorise les idées et concepts qui en découlent, elle apporte, par contre, un gros lot de déceptions et d'amertume dans le domaine sentimental. Avec les dissonances, Saturne dénature la bienveillance naturelle de la Balance, et le Natif peut être égoïste, froid, détaché dans ses relations. Il a beaucoup de mal à s'investir et à admettre qu'il lui faut se libérer du silence. Cette configuration comporte un autre inconvénient, à savoir des risques de procès, de mariages peu heureux qui sont plus dus aux mauvais choix du Natif qu’à son tempérament, car il ne voit pas toujours du premier coup d’œil la perfidie chez l’autre.

En Scorpion

C’est une configuration délicate à interpréter (comme à vivre). Plus que jamais le Natif est capable du pire comme du meilleur. Saturne étant vertical, le Scorpion représentant le tréfonds de la terre, on imagine assez bien que le Natif est attiré par le Très Haut comme par le très Bas. D’une intelligence au-dessus de la moyenne, il ne sait se départir d’un grand sang-froid allié à une sécheresse de cœur désemparante. Pourtant, on lui reconnaîtra beaucoup de générosité dans sa personnalité malgré son intransigeance ou son habitude à se montrer (par provocation en général) insensible. Saturne développe une forte envie de détruire, de casser, et de résister à tout… pour le principe. L’avantage qu’il en tire est une solide endurance psychique pour traverser les grandes épreuves de vie. Si les aspects sont harmoniques surtout avec le Soleil et la Lune, le Natif sait se retrouver avec le Bien et le Mal, et en jouer. Il aime se lancer dans l'exercice d'activités scientifiques, sociales, etc. La force de Saturne, ici, donne aussi la stabilité, la fermeté dans les opinions. Les dissonances accentuent fortement son attirance par le bas, très très bas, et il expérimentera toutes les provocations, toutes les destructions, tous les vices avant de pouvoir revoir la lumière.

En Sagittaire

Le Natif développe et assied ses aspirations métaphysiques et/ou spirituelles. On note plus de conformisme chez le Natif qui se base sur des principes bien établis pour justifier son mode de vie ou ses conceptions. Mais le tempérament est plus humain qu’à l’ordinaire. Autrement dit, l'aspect primaire qui peut exister chez le Sagittaire tend à disparaître pour laisser place au sens des valeurs. Celles-ci, lorsqu'elles s'expriment de manière brute, penchent fortement vers un excès de moralisme, parfois de dogmatisme. Si harmonie il y a avec les autres planètes, on découvre une personnalité (un peu coincée, certes) mais pétrie d’honnêteté, d’équité, de générosité, d’altruisme. Quelques déceptions dues à son adhésion à une trop grande moralité qui exige une vie sans histoire aucune. Le moindre petit scandale dans la vie du Natif prend des proportions, dans son esprit, surdimensionnées. Professionnellement, Saturne en Sagittaire fait les philosophes, les sociologues et bien sûr les architectes. Avec les dissonances, le Natif reste d’apparence séduisante, mais retors, vaniteux et orgueilleux, cherchant noises à tous et toutes pour des futilités. L’importance des degrés sabian se justifie pleinement avec cette configuration.

En Capricorne

Évidemment, c’est le signe de Saturne, aussi l'ambition, la sobriété, la finesse intellectuelle gouvernent le Natif qui aspire à une réelle progression intérieure. De même, il bénéficie d’une perception et d’une compréhension innées de ce que signifie "dignité humaine". Si cette position donne de grandes qualités, endurance physique et psychologique, goût de l'étude, grandeur intérieure, ténacité tant mentale que dans les actions, par contre elle révèle de réels manques affectifs dans la petite enfance, d'où de nombreux et très mauvais choix à l'âge adulte qui accentueront sa mélancolie. Si le Natif a connu une position plus ou moins élevée à la naissance, il devra assumer une chute (pas toujours de son fait) qui aura des conséquences indéniables sur son mode de pensées. Il lui faut le soutient des bénéfiques pour espérer obtenir quelques joies dans cette vie, malgré tous les efforts spirituels qu’il fournit. Avec les dissonances, le Natif se laisse piéger par son propre orgueil. Très sûr de sa valeur, il pense qu’il est le seul sur terre à mériter une place au soleil… Qu’il n’aura pas de toute façon, d’où de forts ressentiments qui le rongent de l’intérieur. Avec le temps, il deviendra acariâtre, aigri, pervers.

En Verseau

Les idées s'incarnent dans la réalité, Saturne est comme pour le signe précédent, Maître du verseau, mais sur un autre mode, un autre plan. Le Natif bénéficie de la structure qu'apporte Saturne pour améliorer ses capacités d'innovations et d'inventions. Le caractère de fond reste avant-gardiste, mais le jugement est plus solide, plus pondéré, plus réfléchi. Dans la vie en général, c'est une personne fidèle sur laquelle on peut compter, et d’une extrême générosité. Les qualités que chacun espère trouver chez l’homme se trouveront chez la personne qui possède cette configuration. Une faiblesse, pourtant, le Natif ne se met jamais suffisamment en avant. Il faut le découvrir et le propulser malgré lui sur la scène, car il se sent bien dans son “truc” et ne comprend pas la nécessité de faire sa propre promotion. Il faut de fortes dissonances pour contrarier ce qui vient d’être dit, alors le caractère est froid, sans ambition, et le Natif peut souffrir de solitude par manque de sociabilité.

En Poissons

Position difficile, Saturne représente la verticalité, et les Poissons, l’infiniment profond, aussi la tentation est grande, pour le Natif, de se laisser happer par les remous et l’obscurité marine. Il se perd et se noie dans un mélange de sentiments culpabilisants complexes et multiples. Trop précautionneux, trop scrupuleux, trop fragile, trop inconstant, trop inconsistant, trop, trop... un trop qui fait que le Natif est toujours en état d'insatisfaction sans qu'il puisse formuler clairement le sens de ses désirs. Il doit lutter contre diverses épreuves tangibles ou non. Cela va de la maladie avec de longues hospitalisations, à l’accident pur et simple, à l’enfermement forcé (ou volontaire par mauvais choix), en passant par des entraves, des blocages placés par son environnement: il subit la jalousie de ses proches, il imprime des programmations mentales négatives, qui ont des conséquences directes sur son orientation de vie. Goût prononcé pour l’occultisme, ce sont les aspects qui définiront s’il l’utilise pour le bien ou le mal. Dès le départ, le Natif fait la connaissance avec la solitude, le délaissement. Mais attention, avec les dissonances, il peut nourrir cet abandon pour justifier ses perfidies, car il lui arrive d’être lui-même l'auteur et l'acteur de mauvaises actions. Il alimente sa maladie de la persécution, ne voyant que le mal chez autrui.